Alpinisme

Jean-Christophe Lafaille

Le poignant album posthume de Jean-Christophe Lafaille, l’un des plus grands himalyistes français

La rédaction

  • 11 mars 2020
  • 3 minutes

Avec « Je vous écris de là-haut » les Editions Guérin – Paulsen ont réalisé un touchant album de souvenirs posthumes des quinze dernières années de la vie de Jean-Christophe Lafaille, un des plus grands himalayistes français, tragiquement disparu sur les pentes du Makalu en 2006. Rédigé à partir des carnets de notes de l’alpiniste et des photos de ses expéditions, on ne peut y rester insensible. 

« Les grandes montagnes ont la valeur de celui qui se mesure à elles, autrement elles ne restent que de stériles tas de pierres ». En hommage à la carrière et à la vie de Jean-Christophe Lafaille, l’éditeur a choisi cette phrase de l’alpiniste italien Walter Bonatti dans « Montagne d’une vie » en guise d’introduction à ce bel album posthume. Car oui, on a davantage l’impression de feuilleter un album de famille que de lire une biographie. Les photos d’un Jean-Christophe Lafaille jeune, puis adolescent, nous attendrissent, jusqu’à nous émouvoir au fur et à mesure que le récit avance, au gré des pages tournées. Le chapitre « d’entre les morts », évoquant la brutale chute de son compagnon de cordée et ami Pierre Béghin sur la face sud de l’Annapurna en 1992, donne peut-être l’éclairage le plus terrifiant. « Je me mets à hurler de tout mon être, Pierre ! Pierre ! Je ne sais pas combien de temps je suis resté rivé à mes piolets à hurler sous les coups de boutoir de la tempête », écrit l’alpiniste sur l’un des ses carnets, quelques jours plus tard, en guise de catharsis.

(Jean-Christophe Lafaille)
Jean-Christophe Lafaille et Pierre Béghin lors de l’expédition de 1992 à l’Annapurna

L’Annapurna était son graal mais l’Himalaya tout entier était son sanctuaire. De l’escalade de compétition au sein du GMHM (Groupe militaire de haute montagne) de Chamonix aux expéditions népalaises, l’album retrace quinze années de pure dépendance à la verticalité. Depuis 1991, via une lettre écrite dans un refuge alpin, à 2006, année où on retrouva son carnet Moleskine noir à 7600 mètres d’altitude, au camp de base 4 du Makalu.

Le dernier coup de fil qu’il passa à son épouse, Katia, avant de tenter le sommet en solitaire, sans oxygène et en plein hiver, y est retranscrit avec précision. « Il était en colère : il s’était trompé de cartouche de gaz, avait avoir monté du propane qui avait gelé, au lieu du multifuel. Il avait mis deux heures à faire de l’eau, puis dans un faux mouvement avait renversé le contenu de sa gamelle. Il s’inquiétait de ne pas pouvoir s’hydrater suffisamment », apprend-on alors que deux journalistes de télévision se trouvaient au côté de Katia, à Vallorcine, en Haute-Savoie à ce moment précis.

Cette addiction dont souffrent et jouissent les himalayistes

Réunir ses précieux carnets d’altitude qu’il avait archivés un peu partout au fil des soubresauts de sa vie personnelle (il a eu deux femmes, Véronique et Katia et un enfant avec chacune d’entres elle, Marie l’ainée et Tom le cadet) donne à ce livre – album une résonance authentique et sincère. L’alternance d’images et de textes retraçant ce dernier morceau de vie rythme la lecture d’un récit qui jamais ne tombe pas dans le morbide. Il donne au contraire des clés pour comprendre cette addiction à l’altitude dont souffrent et jouissent les himalayistes.  

Au-delà des mots, émouvants, les photos nous ébranlent. Notamment celle où l’on voit Jean-Christophe, assis à l’aéroport, le bras en écharpe suite à l’accident survenu sur l’Annapurna où il perdit son compère Pierre Béghin. Les yeux rivés sur un journal local déplié à même le sol, il y apprend que ses cinq jours d’errance sans matériel et avec le bras cassé ont été très médiatisés, lui qui s’apprêtait à trouver les bons mots pour « minimiser » ce qu’il venait de vivre auprès de sa famille. Solitaire dans ses agissements et ses accomplissements, on cerne au fil des pages la personnalité de ce géant des cimes qui s’exprimait avec beaucoup de pudeur. « Je vous écris de là-haut » est une beau carnet d’altitude où la quête de la vérité d’un homme est menée jusqu’à sa perte…   


Je vous écris de la haut, Jean-Christophe Lafaille

 « Je vous écris de là-haut », Jean-Christophe Lafaille. Editions Guérin, Paulsen 384 pages. 56€.

Thèmes :
Traversée du Fitz Roy par Sean Villanueva O’Driscoll

Voici comment Sean Villanueva O’Driscoll, l’alpiniste belge, a réussi l’incroyable traversée du Fitz Roy

La rédactionLa rédaction

  • 17 février 2021
  • 9 minutes
  • abonné

Sean, c’est le genre de pote qu’on aimerait bien avoir. Non seulement on serait trop fier de côtoyer l’auteur d’une première mondiale – l’escalade en solitaire des sept aiguilles du Fitz Roy, en Patagonie qu’il a baptisée « le Moonwalk Traverse »- mais en plus on serait sûr de passer un bon moment avec ce Belge qui a oublié de se prendre au sérieux. Pourtant il le pourrait sans mal si l’on en juge par son exploit réalisé avec les moyens du bord. Une approche quasi minimaliste, à l’image de cet alpiniste hors…

Lire la suite
Thèmes :
Alex Goldfarb

Alpinisme : une nouvelle victime au Pakistan

La rédactionLa rédaction

  • 18 janvier 2021
  • 5 minutes
  • abonné

Après l’accident sur le K2, au Pakistan, qui a valu la vie, samedi dernier, à l’alpiniste Sergi Mingote, 49 ans, on apprend qu’un médecin russo-américain, Alex Goldfarb, 57 ans, a été retrouvé mort à l’issue de deux jours de recherches sur le Pastore Peak, dans ce même massif du Karakoram.  L’alpiniste avait prévu une ambitieuse ascension hivernale du Broad Peak, un sommet de 8051 m. Alertés hier, une des quatre équipes en lice pour le sommet du K2 – celle de John Snorri Sigurjonsson, Muhammad Ali Sadpara, Sajid Sadpara et Asghar Ali Porik…

Lire la suite
Thèmes :
Tests : les meilleurs sac à dos de l'hiver 2021

Tests : Les meilleurs sacs à dos de l’hiver 2021

La rédactionLa rédaction

  • 30 octobre 2020
  • 4 minutes

Lorsque vous achetez un produit en passant par notre sélection, nous obtenons une commission d’affiliation qui nous permet de rémunérer notre travail. Rédigée en toute indépendance et remise à jour chaque saison par nos experts, cette sélection présente le nec plus ultra des sacs à dos de l’hiver 2021, testés sur le terrain par la rédaction d’Outside. Gregory Targhee FastTrack 35L Pour une expé en montagne d’un ou deux jours, le Targhee FastTrack arrive en tête du classement des meilleurs sacs à dos 2021 grâce à son équilibre parfait entre…

Lire la suite
Thèmes :
The Porter : Nate Menninger

Film complet : « The Porter », un Américain dans la peau d’un porteur sur l’Everest

La rédaction

  • 16 octobre 2020
  • 1 minute

Comment mieux comprendre le quotidien d’un porteur dans l’Himalaya qu’en se faisant embaucher comme l’un d’eux ? C’est la démarche d’un jeune aventurier, Nate Menninger. Expérience dont il a tiré un documentaire qui montre l’autre visage du trekking au Népal. Il aura fallu pas mal d’obstination et de chance aussi pour que l’Américain Nate Menninger parvienne à se faire embaucher comme porteur sur l’Everest, rejoignant ainsi la cohorte des centaines de porteurs assurant chaque saison le transport de l’équipement des expéditions montant vers l’Everest.  Pas facile en effet de faire comprendre…

Lire la suite
Thèmes :
Réchaud MSR XGK

Test : le MSR XGK, un réchaud pratiquement incassable

Joe JacksonJoe Jackson

  • 12 août 2020
  • 3 minutes

Quand votre survie dépend d’une casserole de neige fondue, mieux vaut avoir un réchaud digne de ce nom, explique Mike Libecki, explorateur qui sait de quoi il parle après des années d’expéditions, de l’Antarctique au Kyrgysztan. Explorateur professionnel, Mike Libecki a mis à rude épreuve quantité d’équipements en tous genres au cours de ses 85 expéditions effectuées dans les endroits les plus reculés du monde. Sans exagérer, il s’est exposé aux conditions les plus dures que mère Nature puisse offrir. Passant de températures de moins 67 degrés en Sibérie aux…

Lire la suite
Thèmes :
Nims Dai à Chamonix

Nims Dai fait son premier vol en parapente à Chamonix

La rédactionLa rédaction

  • 21 juillet 2020
  • 1 minute

Nous le savions arrivé à Chamonix depuis quelques jours, mais que fait le maître de l’Himalaya en France ? Dans une vidéo publiée aujourd’hui sur son compte Instagram, Nims Dai dévoile son premier vol en parapente en solo. En attendant son prochain 8000 avec descente par la voie des airs. Voilà une corde de plus à son arc. Après avoir gravi les quatorze « 8000 » en sept mois l’année dernière, Nims Dai ne cesse d’explorer les montagnes, mais sous un nouvel angle. Cette fois, c’est par les airs qu’il se faufile…

Lire la suite
Thèmes :
Trekking au Népal

Au Népal, l’arrêt des expéditions tue plus que le coronavirus

La rédactionLa rédaction

  • 16 juillet 2020
  • 1 minute
  • abonné

Le confinement a paralysé le tourisme népalais pendant la haute saison, et mis en péril l’économie du pays. L’annulation des expéditions dans l’Himalaya, la hausse du chômage et l’anxiété généralisée se traduisent par une hausse du nombre de suicides des Népalais. Depuis le début du confinement, on compte au moins 1 647 cas de suicides – contre 38 morts dues au Covid, selon les chiffres officiels disponibles le 15 juillet. D’ordinaire, de début avril à fin mai, les alpinistes se ruent sur l’Everest. Une activité essentielle pour les guides, les…

Lire la suite
Thèmes :
Skieurs du ciel

Lire ou relire « Skieurs du ciel », la bible du ski extrême

La rédaction

  • 9 juillet 2020
  • 1 minute

A l’annonce mardi 7 juillet de la mort à 79 ans d’André Giraud, « père du ski de pente raide », c’est vers l’ouvrage de Dominique Potard, que tous les regards se sont tournés. Car ce pionnier du ski de pente raide, également alpiniste, guide de haute montagne et moniteur de ski, souvent masqué par d’autres illustres skieurs, est néanmoins l’un des personnages principaux des « Skieurs du ciel », l’un des rares livres à rendre hommage à son histoire. Publié en 2012, il reste incontournable. Le 7 juillet n’est pas une date anodine…

Lire la suite
Thèmes :
Expédition chinoise sur l'Everest 2020

Voici pourquoi l’altitude de l’Everest devrait bientôt changer

Ryan Van Bibber et Wufei YuRyan Van Bibber et Wufei Yu

  • 28 mai 2020
  • 2 minutes

Une expédition formée de huit chercheurs chinois a atteint le sommet du toit du monde mercredi 27 mai. Le groupe d’alpinistes – l’un des deux seuls présents sur la montagne ce printemps – était là dans un but très précis : prendre la mesure la plus précise du plus haut sommet du monde. La pandémie de COVID-19 a mis fin à la saison printanière avant même qu’elle ne commence. Dès le mois de mars, la Chine a annulé tous les permis d’ascension du versant tibétain pour les étrangers. Le Népal…

Lire la suite
Thèmes :
La Blanche de Peuterey

Vivian Bruchez dans les traces d’Anselme Baud et de Patrick Vallençant sur la Blanche de Peuterey

La rédactionLa rédaction

  • 26 mai 2020
  • 1 minute

Hier, c’est un rêve de gamin qu’a réalisé le skieur de pente raide Vivian Bruchez et quatre de ses potes : la descente à ski de la Blanche de Peuterey, sommet reculé de la partie italienne du massif du Mont-Blanc, réalisé pour la première fois par Anselme Baud et Patrick Vallençant en 1977. « Guillaume Pierrel a eu l’initiative de cette journée », raconte Vivian Bruchez. « Il m’a gentiment proposé de venir. Il avait très intelligemment repéré cette ligne qui nous a permis de ne pas faire de rappel! On a simplement installé…

Lire la suite
Thèmes :