Etude

La suite de cette article est réservé aux abonnés

Me connecter

Profitez de 30 jours gratuit puis 6.90€ par mois sans engagement ou 69€ pendant 1 an

S'abonner Les avantages :
  • Un accès permanent à tous les contenus payants
  • Retrouvez toutes nos archives depuis notre création
  • Accédez à votre compte et lisez Outside sur n'importe quels supports numériques : smartphone, ordinateur, tablette
  • Un confort de lecture assuré, aucun affichage publicitaire une fois connecté
Vous pouvez aussi acheter cet article à l'unité Acheter cet article pour 1€
Vous pouvez désormais calculer combien de calories vous dépensez lors d'une randonnée.

Combien de calories dépense-t-on en une randonnée ?

Alex HutchinsonAlex Hutchinson

  • 9 mai 2019
  • 5 minutes
  • abonné

Vous allez enfin pouvoir calculer le nombre de calories brulées lors d’une randonnée, grâce à une équation mise au point par l’armée américaine. Commençons par une évidence: il est plus difficile de grimper que de marcher sur un terrain plat. Et logiquement descendre est plus facile. Enfin, en apparence seulement, toute personne qui descend un long chemin escarpé s’en rend compte dans la douleur. La relation précise qui existe entre la vitesse de marche, la pente du sentier et la quantité d’énergie dépensée s’avère moins évidente qu’il n’y paraît. Les…

Lire la suite
Thèmes :
Le cerveau: la meilleure arme anti-blessure

Le cerveau: notre meilleure arme anti-blessure

Alex HutchinsonAlex Hutchinson

  • 24 avril 2019
  • 4 minutes

Il est désormais possible grâce à un simple test d’évaluer les compétences d’autorégulation (organisation, autocontrôle, évaluation, posture réflexive…) des sportifs. On repère ainsi ceux qui risquent la blessure par méconnaissance de leurs vraies limites. Décryptage, par notre journaliste, Alex Hutchinson, spécialiste en sciences et en endurance. Repousser les limites de ses capacités physiques exige, selon l’écrivain et ancien coureur de fond John L. Parker Jr, « de passer un certain temps sur le fil du rasoir, les pieds sur gazon impeccablement taillé, aveugle au précipice sous nos pieds ». Tenir en équilibre…

Lire la suite
Thèmes :
Mieux vaut favoriser les fibres que les probiotiques pour les athlètes et les aventuriers

Stop aux probiotiques, visez les fibres

Ula ChrobakUla Chrobak

  • 26 mars 2019
  • 3 minutes

Le mythe de l’efficacité des probiotiques ne doit pas faire oublier que les fibres alimentaires contiennent des prébiotiques favorisant la prolifération des bonnes bactéries intestinales. Les probiotiques sont régulièrement présentés comme un médicament miracle. A en croire certains, il suffirait d’avaler une gélule remplie de ces bonnes bactéries pour en récolter les – supposés – bienfaits : une meilleure digestion, un système immunitaire plus fort et un risque réduit d’anxiété, de dépression et même de cancer. Mais des recherches récentes ont montré que la prise de probiotiques ne signifiait pas…

Lire la suite
Thèmes :
kipchoge passant la ligne d'arrivée

Le secret des performances exceptionnelles

Brad StulbergBrad Stulberg

  • 13 février 2019
  • 3 minutes
  • abonné

La réussite, dans un sport comme au travail, n’est pratiquement jamais liée à un changement soudain, mais à enchaînement de micro-progrès invisibles à l’oeil nu qui se matérialisent enfin à un instant T. Si certains visualisent le progrès comme une ligne droite, ce n’est généralement pas le cas. A fortiori dans le cadre d’améliorations observables et mesurables de certaines performances.   Dans son livre, « Atomic Habits », l’auteur James Clear utilise l’exemple du glaçon, qui ne fond qu’en dépassant 0°C. Pour autant, l’énergie nécessaire pour réchauffer la glace de -10…

Lire la suite
Thèmes :
alpinistes marchant sur une arête

Pourquoi l’altitude rend (particulièrement) bête

Alex HutchinsonAlex Hutchinson

  • 9 février 2019
  • 3 minutes
  • abonné

Notre chroniqueur scientifique Alex Hutchinson se penche sur un phénomène connu mais dont les mécanismes restent mal compris : l’altération de nos fonctions cognitives en haute altitude. En 1925, au retour d’une expédition scientifique menée en haute-altitude au Pérou, le physiologiste britannique Joseph Barcroft fait une déclaration restée dans les annales : “Tous ceux qui vivent à haute altitude ont des capacités physiques et mentales réduites”. Près d’un siècle plus tard, la validité de ce constat fait encore débat dans les hautes sphères de la recherche… Et les habitants des…

Lire la suite
Thèmes :