Pacifique
Un naufragé survit pendant 14 heures dans l’océan Pacifique accroché à une bouée

La rédactionLa rédaction

  • 25 février 2021
  • 2 minutes

Un naufragé survit pendant 14 heures dans l’océan Pacifique, accroché à une vieille bouée abandonnée

À 52 ans, Vidam Perevertilov, ingénieur en chef à bord d’un navire de ravitaillement, a basculé par-dessus bord à 4 heures du matin, le 16 février dernier – tandis que le bateau se trouvait à 740 km des côtes les plus proches, entre la Nouvelle-Zélande et des îles polynésiennes françaises. L’homme a passé près de 14 heures en plein océan, sans gilet de sauvetage, accroché à une bouée de pêche abandonnée, avant d’être secouru par son propre cargo.  Vidam Perevertilov est un miraculé. Le 16 février dernier, cet ingénieur en…

Lire la suite
Lord of flies

Marine Saint-Germain

  • 1 décembre 2020
  • 7 minutes
  • abonné

L’histoire vraie des ados naufragés du Pacifique, ou le « mythe du bon sauvage »

Non, l’homme n’est pas un loup pour l’homme – c’est ce que tend à prouver dans « Humanité – Une histoire optimiste », l’écrivain et historien néerlandais Rutger Bregman – auteur du succès mondial « Utopies réalistes ». Son essai, dont la traduction vient de sortir en France est à l’opposé du célèbre roman britannique, « Sa majesté des mouches » qui montre comment, hors de la société, l’homme fait ressortir sa perversion naturelle. Pour preuve du contraire, explique l’auteur néerlandais, l’histoire vraie de six jeunes naufragés découverts sur une île déserte en 1966. Un fait…

Lire la suite
palmerston

Alison Van HoutenAlison Van Houten

  • 4 septembre 2019
  • 11 minutes

Vie et survie à Palmerston, l’île du bout du monde

Atoll isolé dans le Pacifique, Palmerston est habité par les descendants très consanguins d’un Anglais voyageur. 35 personnes qui mènent une vie hors du commun en plein paradis et qui menace de disparaître avec le changement climatique. Outside est allé à leur rencontre avant qu’il ne soit trop tard. Cela fait cinq jours que notre sloop – et nous par la même occasion – essuie un temps de chien. Nos 11,5 mètres atteignent enfin Palmerston un matin de septembre, à l’aube. Nous sommes à 320 km de la terre la plus…

Lire la suite