Equipement

Le bon équipement pour s'entraîner de nuit en hiver.

S’entraîner de nuit : comment s’équipent les pros ?

Julie BrownJulie Brown

  • 19 janvier 2019

Si en hiver le soleil disparaît tôt, ce n’est pas pour autant qu’on arrête de s’entraîner. Pour éviter de rester cloîtré par sécurité jusqu’au retour des beaux jours, plusieurs sportifs professionnels nous ont confié leurs accessoires favoris pour s’entraîner en toute sécurité.

Kit d’éclairage Bontrager Ion 800 R phare avant

(Courtesy Bontrager)

Casey Brown, VTT

Casey Brown s’entraîne dehors bien après la tombée de la nuit. Elle utilise le phare avant Bontrager Ion, qu’elle attache à son guidon ou à son casque. Sa puissance de 800 lumens permet d’éclairer tous les obstacles potentiels pouvant joncher un chemin de forêt, comme des racines ou des pierres qui pourraient faire trébucher. “Il est bien car il ne pèse pas trop lourd et me permet de voir tout ce que j’ai besoin de voir”, explique-t-elle.

Lampe frontale Petzl Actik Core

(Courtesy Petzl)

Kelly Halpin, trail

Pour les activités de montagne qui nécessitent de sortir avant l’aube ou se prolongent tard dans la nuit, Kelly Halpin utilise la lampe frontale Petzl Actik Core, qui est équipée d’une batterie rechargeable mais aussi de piles AAA de secours. “Elle a une option lumière rouge qui facilite la vision nocturne, surtout quand il y a de la neige”, témoigne-t-elle. La lampe, d’une puissance de 350 lumens, se fixe à un bandeau réfléchissant et est dotée d’un sifflet à actionner en cas d’urgence.

Gilet rétroréfléchissant Nathan

(Courtesy Nathan)

Camille Herron, ultra-fond

S’entraîner à l’ultrafond est très chronophage, Camille Herron est donc amenée à courir dans l’obscurité tout au long de l’année. Elle porte un gilet jaune rétroréfléchissant en centre-ville et sur les pistes cyclables. “Il faut vraiment s’assurer que tous vos vêtements et vos chaussures comportent un élément réfléchissant, à l’avant et à l’arrière”, conseille-t-elle. Le gilet, en matériaux légers et respirants, s’enfile par la tête. Le caractère rétroréfléchissant et la couleur jaune fluorescent du gilet permettent aux coureurs d’être visibles à plus de 350 mètres. Camille Herron recommande également de porter des vêtements de couleurs claires sous le gilet pour être encore plus visible.

Lampe frontale Black Diamond Storm

(Courtesy Black Diamond)

Jim Walmsley, ultra-trail

Courir un ultra signifie courir toute la nuit. Jim Walmsley a donc opté pour la lampe frontale Black Diamond Storm. Sa puissance de 375 lumens lui permet de maintenir son allure malgré l’obscurité, en toute sécurité. Son boîtier étanche à contrôle tactile permet de régler la luminosité très facilement. La lampe n’est pas rechargeable mais selon Jim Walmsley, c’est plutôt une bonne chose. “Mon conseil pour les frontales d’une manière générale est d’utiliser des piles au lithium. Elles permettent un éclairage plus intense et sont plus légères que les autres.”

T-shirt technique Agile de la marque Salomon et lampe frontale Black Diamond Sprinter

(Courtesy Black Diamond and Salomon)

Zak Ricklefs, coureur

Le T-shirt Agile de Salomon est un basique qui s’ajuste parfaitement à la taille du coureur. Ce T-shirt technique est fait en tissu de mesh respirant qui sèche très vite et ses éléments réfléchissants permettent d’être visible à 360 degrés. “Ça s’éclaire vraiment quand on passe devant les phares d’une voiture”, affirme Zak Ricklefs. Il recommande également la frontale Black Diamond Sprinter. Rechargeable, cette lampe ne pèse que 105g et possède une attache supplémentaire sur le dessus de la tête pour plus de sécurité lors des activités à fort impact.

Thèmes :

« Si j’avais su »… Confessions d’un accro de l’outdoor

Marc PeruzziMarc Peruzzi

  • 11 février 2019
  • abonné

Les sports de plein air ne sont pas sans risques. Si notre journaliste Marc Peruzzi pouvait remonter le temps, voici les conseils qu’il donnerait au jeune homme de 20 ans qu’il fut un jour, cet “abruti qui se croyait immortel”. Quand j’ai quitté mon Massachusetts natal, à 20 ans, j’étais complètement demeuré, il faut bien le […]

Lire la suite
Thèmes :

Petite typologie des pires clients de magasins d’outdoor

Brendan LeonardBrendan Leonard

  • 29 janvier 2019

Et si vous en faisiez partie sans le savoir ? L’éventualité de correspondre à l’un des 12 profils types établis par notre journaliste Brendan Leonard est très réelle. A l’occasion de cette petite enquête, ce dernier s’est d’ailleurs rappelé d’une phrase répétée par son vieux père et dont certains feraient bien de s’inspirer : « Tu […]

Lire la suite
Thèmes :