Road Trip

Bienvenue dans mon congélo : un road trip hivernal

Camper sous la neige en van ou en caravane ne s'improvise pas.

Notre journaliste et spécialiste de l’aventure sur route, Aaron Gulley, nous livre quelques astuces pour préserver son véhicule et son petit confort quand le mercure chute. Depuis trois ans, ma compagne Jen et moi faisons de notre mieux pour préserver Artemis des morsures hivernales. Précisons d’abord que depuis 2016, nous avons décidé de vivre tels des nomades contemporains à bord d’un Airstream, la célèbre roulotte américaine à l’allure vintage tout d’aluminium vêtue. Et, oui, nous l’avons baptisée! Jusque-là, nous avions toujours esquivé le froid, notamment parce qu’aux alentours de 0° C, habiter une maison en métal non-isolée équivaut à choisir de vivre dans un réfrigérateur. On nous avait également prévenus qu’à moins de préparer l’hibernation d’Artemis en purgeant l’eau des robinets et autres conduites, le risque serait grand de retrouver nos réservoirs et autres tuyaux fissurés par le gel. Donc une roulotte dont les tuyaux sont hors service pour plusieurs mois offre à peu de choses près le même confort qu’une tente, puisqu’on se retrouve à laver la vaisselle et son pauvre petit corps dehors, sans parler de l’étape des toilettes. On peut toujours éviter cet écueil en choisissant de séjourner dans des parcs proposant de se brancher sur secteur, mais pour nous qui passons 90% de notre temps en camping sauvage, ça n’est pas vraiment envisageable. Jusque-là donc, nous avions toujours préféré nous réfugier dans des contrées plus chaudes et accueillantes dès le mois de novembre. Mais voilà, cette année, l’hiver a débarqué prématurément au Nouveau Mexique, et nous avions des obligations sur place qui ne nous permettaient pas de fuir immédiatement les frimas. Alors que nous campions dans un patelin paumé aux confins de Carlsbad, près de la frontière mexicaine, deux tempêtes ont convergé, soumettant Artemis aux conditions climatiques les plus rudes qu’elle ait jamais expérimentées. Les températures chutaient sous les -10°C la nuit et atteignaient péniblement les -5°C en journée, avec des vents venus tout droit de…

La suite est réservé aux abonnés

  • Accédez à tous les contenus d’Outside en illimité. Sans engagement.
  • Votre contribution est essentielle pour maintenir une information de qualité, indépendante et vérifiée.
  • Vous pouvez aussi acheter cet article pour 1€