Corse

Tentative de record du GR20 d’Anne-Lise Rousset : sans les pacers, la performance serait-elle possible ? Témoignage

Tentative de record sur le GR20 Corse avec des pacers

Deux par deux, les équipes de pacers se relaient depuis lundi 6h00 aux côtés de la traileuse annécienne, bien partie pour faire tomber le meilleur temps féminin du GR20. Sans, eux, coureurs de l’ombre, la course ne serait pas la même, nous confiait ce matin Augustin Vienne, traileur passionné, qui a pu l’accompagner hier, en tandem avec Guillaume Peretti – ex détenteur du record masculin ancien détenteur du record après Kilian Jornet – lors du fameux passage du Cirque de la Solitude. Une véritable aventure humaine qu’il nous raconte longuement et dont le dénouement est attendu aujourd’hui, mardi 14 juin, dans la soirée. Traileur passionné, Augustin Vienne, 36 ans, est l’un des pacers qui a pu accompagner Anne-Lise Rousset au cours de sa tentative du GR20. Commerçant au planning très chargé, il s’est adapté pour passer quelques heures avec la coureuse, une expérience “hors-norme et magnifique” qu’il considère comme une “chance”. L’occasion de vivre la course de l’intérieur, d’en apprendre un peu plus sur Anne-Lise et sur l’importance du pacer. Comment as-tu rencontré Anne-Lise Rousset ? Je connais Anne-Lise depuis le mois de mai l’année dernière, au moment où j’ai su qu’il y avait ce record qui était prévu, même si c’était encore quelque chose d’officieux à l’époque. Adrien (Séguret, ndlr), son mari, est mon entraîneur en course. On s’était dit que j’allais partir pour deux portions à ses côtés. Finalement, je n’en ai fait qu’une seule. Tellement d’amis voulaient participer… l’organisation a essayé de mettre un maximum de proches pour l’accompagner. Surtout que maintenant, on est limité à deux pacers par portion. Avant on pouvait en mettre plus, et puis les gens à côté pouvaient accompagner, ça ne posait pas de problème. Mais durant le record de Lambert Santelli, il a eu quelques soucis à cause d’un nombre trop important de personnes tout autour. C’était contre-productif. C’est pourquoi ils (la FFME, ndlr) ont fait ces limitations. Avant la course,…

La suite est réservé aux abonnés

Votre premier article est offert,
il vous suffit de créer un compte (gratuit)
ou
  • Accédez à tous les contenus d’Outside en illimité. Sans engagement.
  • Votre contribution est essentielle pour maintenir une information de qualité, indépendante et vérifiée.
  • Vous pouvez aussi acheter cet article pour 1€