Trek au Népal

Népal : plus de quarantaine pour les visiteurs vaccinés

  • 22 mars 2021
  • 2 minutes

A l’approche de la haute saison des treks dans l’Himalaya. le Népal assouplit, à son tour, les conditions d’entrée dans le pays. Les voyageurs ayant reçu leur deux doses de vaccin ne seront plus obligés de s’isoler en quarantaine. De quoi, espère Katmandou rebooster l’économie du pays, touché de plein fouet par l’arrêt du tourisme en 2020, sa principale source de revenus.

C’est une bonne nouvelle pour les alpinistes. Vendredi 19 mars, Le ministre du tourisme, Bhanubhakta Dhakal, a déclaré au Kathmandu Post que le gouvernement « supprimait l’obligation de quarantaine pour les visiteurs qui ont reçu deux doses d’un vaccin contre le Covid-19 ». 

Le gouvernement doit détailler ses mesures et les dates exactes concernant la reprise la délivrance visas pour rentrer au Népal. Une information que l’on attend encore, puisque malgré la réouverture des vols internationaux le 1er septembre dernier, l’État ne délivrait pas de nouveaux visas pour les étrangers. En attendant, « les touristes qui viennent au Népal doivent présenter des documents ou des cartes comme preuve qu’ils ont été vaccinés », détaille Taranath Adhikari, porte-parole du ministère du Tourisme. 

Quarantaine maintenue pour les non vaccinés

En revanche, la procédure reste encore compliquée pour les personnes non vaccinées. Ces dernières doivent – à leurs frais – respecter une quarantaine d’au moins sept jours dans un hôtel ; présenter un test PCR négatif réalisé dans les 72 heures dans son pays d’origine ; et souscrire à une assurance contre le Covid-19 qui puisse couvrir à hauteur de 5000$ les frais médicaux en cas d’infection.

Le porte-parole du ministère du Tourisme précise également que ces voyageurs « doivent effectuer un autre test PCR cinq jours après leur arrivée, et également avant de se rendre à leur destination respective au Népal ». Ils ne seront autorisés à poursuivre leur trek que si les résultats sont négatifs, évidemment. 

Avec l’assouplissement de ces mesures, le Népal espère relancer le tourisme en 2021, après une année dramatique pour le pays. « La pandémie a également entraîné la perte de dizaines de milliers d’emplois », explique le Kathmandu Post. Les statistique du ministère de l’Immigration révèlent que 230 085 touristes étrangers sont entrés sur le sol népalais en 2020 – soit le même score qu’en 1986, remarque le Post. 

Pour le Népal, c’est le moment ou jamais de faire rebondir son économie, le printemps étant de loin la meilleure période pour gravir l’Everest, la dernière hivernale du toit du monde remontant à 1993.

Photo de couverture : Sebastian Pena Lambarri
Thèmes :