Voici pourquoi Pau Capell court l’UTMB en solo … et pourquoi les FKT ont autant de succès

Pau Capell tente le record de l'UTMB

La rédaction

  • 27 août 2020
  • 5 minutes

Pau Capell est parti à 18h ce jeudi soir, pour courir en solo l’Ultra-trail du Mont-Blanc  – 171 km et 10 000 m D+. Suite à l’annulation de l’événement phare du trail, le tenant du titre tente de battre son propre record et la barre des 20 heures. Avant lui, de plus en plus de sportifs, pros ou passionnés, se sont lancés dans ces fameux défis, les FKT (Fastest Know Time, meilleur temps connu à ce jour). Certes le report des compétitions y est pour quelque chose, mais cet engouement ne date pas de la pandémie, et il n’est pas prêt de fléchir. Tentative de pulvériser le record de la traversée du GR20 pour Xavier Thévenard le 7 juillet ; tentative d’établir un record de la traversée du GRA1 au Québec par Mathieu Blanchard le 9 août … depuis plus de trois mois, toutes disciplines confondues, les FKT ou défis d’endurance en solo se multiplient. Avec pour seul adversaire : le temps. Temps de référence établi par un concurrent pour Xavier Thévenard, marchant sur les traces de François D’Haene, détenteur du record depuis juin 2016, avec un chrono de 31h06, un classique somme toute. Temps de référence écrit sur une page vierge, pour Mathieu Blanchard courant 650 km au Québec en 7 jours, 12 heures et 2 minutes; complexe à monter, mais au final l’enjeu n’est ici « que » de boucler l’épreuve, aussi honorablement que possible, bien sûr. Ou, nettement plus complexe, temps déjà validé par une victoire de l’athlète lui-même. Comme c’est le cas pour l’Espagnol Pau Capell qui se lance aujourd’hui sur les sentiers du Mont-Blanc pour battre son propre record, établi le 31 août 2019 en 20h19. Ce jour-là, l’Espagnol faisait monter la barre d’un cran encore sur cette version du parcours de 170 km et 10 000 m de dénivelé positif. Après deux mois de confinement et un entrainement forcément affecté, sans adversaire, sinon lui-même pour avancer, pourra-t-il faire mieux qu’en 2019 ? Verdict dans quelques heures.   Quatre fois plus…

La suite de cette article est réservé aux abonnés

Me connecter

Poursuivez votre lecture gratuitement pendant 30 jours, sans engagement

S'abonner
Vous pouvez aussi lire cet article pour 1€ seulement Acheter