Bertrand Piccard : «L’exploration au XXIème siècle, c’est la protection de l’environnement»

Portrait Bertrand Piccard

La rédaction

  • 17 mars 2019
  • 6 minutes

Devant l’inaction des gouvernements face au réchauffement climatique, les actions se sont multipliées cette semaine dans le monde. En arrière-plan, l’Hello Tomorrow Global Summit, organisé à Paris les 14 et 15 mars, se penchait sur le destin technologique de l’humanité. Parmi les participants, plusieurs startups soutenues par l’Alliance Mondiale pour les Technologies Propres, dernier projet en date de Bertrand Piccard, l’inventeur de l’avion solaire. Interview. En 2016, moins de quatre mois après avoir bouclé le premier tour du monde en avion solaire, Bertrand Piccard lançait -via sa fondation, Solar Impulse- l’Alliance Mondiale pour les Technologies Propres à l’occasion de la COP22 à Marrakech. Cette initiative, expliquait-il alors, « s’inscrit dans ma vision selon laquelle les technologies propres peuvent accomplir l’impossible. Elles peuvent offrir des solutions concrètes pour surmonter nombre de défis auxquels la société mondiale est aujourd’hui confrontée et atteindre les objectifs du Programme d’action en faveur du climat. »  Un tournant décisif pour le descendant des géniaux inventeurs Auguste et Jacques Piccard qui se définit aujourd’hui avant tout comme un explorateur. Champion d’Europe de voltige en deltaplane, vous vous êtes imposé dans le monde de l’aventure en accomplissant le premier tour du monde en ballon sans escale avant de boucler un tour du monde en avion solaire, le Solar Impulse II. Vous êtes considéré comme un aventurier hors normes. Pourtant , vous semblez ne plus vous reconnaître dans cette étiquette. Plus vraiment, en effet. Psychiatre de formation, j’ai exploré le monde intérieur, mais aussi les sports extrêmes. Et au fil des années, je suis passé de l’aventure – un tour du monde en ballon, rêve personnel motivé par le désir du dépassement de soi – à l’exploration, via Solar Impulse. Un projet au service des autres qui entendait donner envie aux gens de changer. L’homme a gravi tous les sommets et a exploré la Fosse des Mariannes, il est même allé sur la Lune. Reste maintenant à découvrir d’autres manières de fonctionner, de protéger l’environnement, de…

La suite de cette article est réservé aux abonnés

Me connecter

Offre Noël : -50% sur votre abonnement

S'abonner
Vous pouvez aussi acheter cet article à l'unité pour 1€ Acheter